Partir en V.I.A avec le MAEDI

Le Ministère des affaires étrangères et du Développement International gère directement ou indirectement environ 900 postes de Volontaires internationaux en administration (VIA) ainsi répartis:

Environ 650 postes de VIA sont rémunérés directement sur son  propre budget, ils servent principalement au sein de son réseau diplomatique, consulaire et de coopération scientifique et technique.

VIA Parapublics et Scientifiques chercheurs

Environ 250 postes de VIA sont mis à disposition soit d’organismes para- publics français ( IRD, AFD, CEA, CNRS, CERN, FCI….), soit d’entreprises françaises qui souhaitent placer de jeunes scientifiques chercheurs au sein de centres de recherches ou d’universités publics étrangers. Ces VIA sont « labellisés » Affaires étrangères et sont dits « VIA para- publics » et «VIA  Scientifiques chercheurs ». Ils sont intégralement pris en charge financièrement par ces organismes sur la base d’une Convention de mise à disposition signée avec le MAEDI.
 

Pauline Moreau partie en VIA à Pretoria

Pauline Moreau est partie en VIA pour le MAEDI à Pretoria, Afrique du Sud.

Retour sur son expérience d'Assistante Maîtrise d'Ouvrage.

 

Les missions proposées

Les missions proposées sont :


- Chargés de missions culturelle, pédagogique, éducative, universitaire, audiovisuelle
- Chargés de veille scientifique
- Chargés de coopération technique, coopération décentralisée, gouvernance auprès d'Etats étrangers
- Informaticiens, attachés de presse, rédacteurs, intendants, cuisiniers, chargés du suivi immobilier en Ambassade
- Chercheurs (auprès d'universités étrangères, d'organismes internationaux, de centres de recherche...)

Les profils recherchés

 Les VIA qui relèvent de la gestion directe du Ministère des affaires étrangères et du Développement International sont affectés - au moins pour les 2/3  - au sein des « Instituts français » et « Alliances françaises ». Mais au sein de ces structures, les profils sont très variés, il n’y a pas de profil type.

Au sein des Instituts français, les VIA peuvent occuper des fonctions d’animateur culturel, de chargé de la promotion du livre français, d’attaché audiovisuel, de chargé de mission médiathécaire, d’attaché de coopération linguistique....

Au sein des Alliances françaises, les VIA peuvent occuper des fonctions de directeurs, d’enseignants (de FLE), de conseillers pédagogiques, d’animateurs ..... 

Mais des postes (le 1/3 restant) sont également offerts au sein :         
   - des chancelleries diplomatiques sur des fonctions d’attaché de presse, responsable d’archives, Ingénieur informatique réseau, Ingénieur des travaux publics, ou des postes dans les services administratifs et comptables,

    - des services consulaires, au sein des services de visas, ou conseillers emplois formation ou des postes plus administratifs,

   - des services scientifiques et techniques comme attaché de coopération, ou chargé de mission scientifique,

Enfin, des postes peuvent être également proposés dans le domaine plus spécifique de l’assistance technique et scientifique (gestion FSD, coopération décentralisée, projets de développement agricole, sanitaire, économique, géophysique, formation des adultes…..).

Modalités de recrutement

Pour postuler sur un poste de volontaire international relevant de la gestion du Ministère des affaires étrangères et du Développement International, il faut obligatoirement être inscrit sur le site du CIVI et répondre ensuite aux offres de mission qui y sont régulièrement publiées en envoyant à l'adresse email indiquée sur l'annonce un CV et une lettre de motivation.  En effet, aucune candidature spontanée n'est examinée, ni par le MAEDI, ni par les ambassades de France à l'étranger.

La DRH - et en son sein le Bureau des VI - a une compétence exclusive en matière de recrutement.

1- Sur la base de la fiche de profil envoyée par les ambassades, le Bureau des VI publie un appel à candidature sur le site du CIVI (sauf cas très exceptionnels, à la seule appréciation de la DRH, tous les postes à pourvoir font l’objet d’une publication sur le site du CIVI).

2- Au vu des candidatures reçues après affichage des offres de missions sur civiweb, le Bureau des VI effectue une présélection des 5/10 meilleurs CV et les adresse, pour examen et avis, au poste et, si nécessaire, dans les services concernés de l'administration centrale du MAEDI. 
 
3- Après examen des CV, il sera etabli, en concertation éventuelle avec les services concernés de l'administration centrale du MAEDI, un "classement préférentiel" des CV et renvoi ce classement au Bureau des VI.
 
4- Les trois premiers candidats sont convoqués en priorité par le Bureau des VI à un entretien qui se déroule obligatoirement à Paris.

5- L’entretien porte sur le contenu du poste à pourvoir mais aussi sur la conception que les candidats ont du dispositif de volontariat et leur connaissance du contenu de l’engagement qu’il implique.

A ce stade de la procédure, des tests de langue peuvent être organisés.

Ces entretiens sont "ouverts" c'est-à-dire que, outre le Bureau des VI,  les services de l’administration centrale - voir même les postes s'ils en ont la possibilité - peuvent y participer. 
 
6- A la suite de ce ou de ces entretiens, le  Bureau des VI   informe le poste de l’identité du candidat qui lui paraît le meilleur et donne au poste le feu vert pour qu’il prenne directement contact avec ce dernier pour éventuellement approfondir encore l’examen de cette candidature.

7-  Dès qu'il y a consensus sur l’identité du candidat retenu, c’est le Bureau des VI qui en informe officiellement le candidat et procède à sa mise en route.

8- Un accusé de réception est adressé dès lors que la candidature est envoyée par mail en réponse à une offre déposée sur Civiweb.

9- Passé un délai de 6 semaines sans proposition d'entretien, il faut considérer que la candidature n'est pas retenue.