Dernières offres

Toutes les offres

Trouver une mission

Lancer la recherche

Foire aux questions

Toute la FAQ Première visite ?
 

Vous êtes ici : Accueil > Espace Conseil > Dossiers thématiques > LE CV une minute pour convaincre

Rédaction du CV : une minute pour convaincre

Rédaction du CV : une minute pour convaincre - BATIR SON PROJET PROFESSIONNEL

Ces dernières années, Alexandre Rambaud a recruté 10 V.I.E pour booster le développement international de son entreprise, Agendize, implantée aujourd’hui dans une vingtaine de pays. Pour ce patron de PME, chaque recrutement fait l’objet d’un process bien rôdé qui commence, comme il se doit, par le tri des CV. « Selon le poste et la destination, précise-t-il, nous recevons entre 80 et 500 candidatures… sachant que nous arrêtons la sélection dès la première semaine car il faut aller très vite si l’on ne veut pas se faire souffler les meilleurs candidats par d’autres entreprises. » Alexandre Rambaud ne consacre donc qu’un temps minimum à la lecture de chaque CV. Une à deux minutes, estime-t-il. Et il en est de même pour tous les recruteurs, PME ou grandes entreprises. Il n’est donc pas question de rédiger son CV au hasard. « Sur le fond comme sur la forme, il faut être au top si l’on ne veut pas finir à la corbeille », confirme Sabine Kopp, chargée de recrutement V.I.E chez Business France.

Les fondamentaux : clarté et précision
La rédaction du CV ne répond à aucun standard. Chacun est libre d’adopter la forme qui lui convient. Mais attention, les fondamentaux doivent être respectés : simplicité, clarté, lisibilité. « Pensez au recruteur devant sa pile de CV, conseille Sabine Kopp. Si le CV n’est pas bien structuré, si les infos sont floues ou, au contraire, trop denses, on aura tendance à passer au CV suivant. » Sans compter les fautes d’orthographe ou la photo de mauvaise qualité qui peuvent donner une impression défavorable. On est pro ou on ne l’est pas…
A priori, une page suffit. L’objectif est de faire ressortir les éléments essentiels : un titre voire une accroche d’une ou deux lignes en haut du CV sont les bienvenus. Quant aux différents items (missions, expériences…), ils doivent être suffisamment explicites (évitez par exemple la notion trop vague de « chargé de mission ») sans être trop techniques car le premier lecteur est plus souvent responsable RH qu’ingénieur…

Répondre à une attente
Faire un CV facile à lire et à interpréter est un premier pas. Encore ne faut-il pas perdre de vue que l’objectif est de répondre à des attentes précises de l’employeur concernant une mission et une destination géographique. Le CV doit donc argumenter dans ces deux directions. « Nous avons conscience qu’à 28 ans avec un bac + 5 en poche, les candidats ont une expérience professionnelle limitée, précise Alexandre Rambaud. En revanche, ils ont déjà derrière eux un parcours universitaire et personnel, des stages, des mémoires, des expériences associatives, en un mot, des réalisations qu’ils doivent absolument mettre en avant car c’est cela qui nous intéresse. On cherche des “doers”, des entrepreneurs. » Les expériences internationales et la maîtrise linguistique doivent bien entendu figurer au premier plan. « Pour les langues, le “lu, parlé, écrit” n’a aucun sens, prévient Sabine Kopp. Il faut a minima mentionner le TOEIC ou le TOEFL. Mais il est aussi possible de s’autoévaluer gratuitement en ligne en utilisant le référentiel de langue européen qui permet de présenter au recruteur un niveau de langue objectif. »

Du sens et de la cohérence
Pour Sophie Domenech-Vindex, consultante RH à l’Apec, un bon CV est un CV qui a du sens. « Il doit tout d’abord être en parfaite cohérence avec la mission proposée. Chaque information mentionnée est un message adressé au recruteur et sur lequel on pourra éventuellement rebondir en entretien », précise-t-elle. Le CV doit par ailleurs faire apparaître la logique d’un parcours personnel. « Le candidat doit faire comprendre à travers son CV qu’il est porté par un projet personnel et professionnel construit et que sa candidature s’inscrit pleinement dans ce projet. Cette cohérence, qui pourra être étayée dans la lettre de motivation, est un signe évident de maturité. Elle aura un effet très positif sur l’employeur. » Pour bien valoriser cette cohérence, la consultante Apec conseille de prévoir une brève accroche (1 ou 2 lignes) en tête de CV résumant en quelques mots le projet du candidat et incluant des mots-clés renvoyant à la mission.

 

Pierrick Erhard, DRH chez Keyrus Biopharma
« Tout fait sens dans un CV »

« Lorsque nous recrutons pour des missions V.I.E, nous sommes toujours confrontés au même paradoxe : nous recherchons des “moutons à cinq pattes” tout en sachant que les candidats qui se présenteront à nous seront de jeunes diplômés avec très peu d’expérience professionnelle. Il est donc inutile voire suspect de présenter un CV trop long, trop chargé. Mieux vaut privilégier une approche synthétique qui permette au recruteur de distinguer rapidement ce qui correspond à ses besoins. Ce qui compense l’absence d’expérience professionnelle, c’est la personnalité, la motivation, l’ouverture d’esprit. Plutôt que de s’enfermer dans un profil trop scolaire (classement d’école etc.) ou de polluer son CV de détails inutiles du style « Loisirs : lecture, musique, cinéma », il me paraît plus intéressant de montrer qu’on a travaillé pour financer ses études, qu’on a voyagé ou qu’on s’est engagé au plan associatif. Tout fait sens dans un CV et ces informations, considérées à tort comme secondaires par les candidats, nous permettent souvent de faire la différence. »

 

1 / 1
Partager sur :

DOSSIERS SIMILAIRES

Amérique du Nord : Cap sur le Canada

Lorsqu’on évoque l’Amérique du Nord avec les spécialistes du recrutement, tous semblent n’avoir qu’un mot à la bouche : Canada. Selon eux, les jeunes Français trouveront davantage d’opportunités professionnelles au Canada qu’aux Etats-Unis. Mais attention tout de même aux désillusions.

Afrique : des opportunités dans le Maghreb et l'Afrique de l'Ouest

Les liens historiques qui unissent la France à l’Afrique font de ce continent un terrain privilégié pour les Français désireux de s’expatrier. Parce qu’on y trouve une forte présence des entreprises françaises, d’abord, mais aussi parce que le français y est parlé dans plus de trente pays.

Construire son projet de V.I.E : les bonnes questions pour la bonne stratégie

Partir en V.I.E ne constitue pas une parenthèse, mais bien une étape décisive – souvent la première – dans votre parcours professionnel. C’est là une bonne raison pour construire votre projet comme s’il s’agissait d’une véritable recherche d’emploi.

Entretien de recrutement : séduire et convaincre

Un entretien de recrutement ne s’improvise pas. Pour bien maîtriser sa présentation et ne pas être déstabilisé le jour J, il est impératif de se préparer minutieusement sur le fond comme sur la forme… Conseils d’experts.